Partir de soi et des sentiments qui nous animent. Pour Anaïs, ce seront les mots oppression, dépression, flux, reflux, violence ou apaisement qui la guideront dans une scénographie imaginée dès le départ de son travail de création : un carré de néons et un fond de scène réfléchissant.

Note d'intention
Crispression
Partir de soi et des sentiments qui nous animent…
C’est l’oppression qui mènera la danse.
Dans un espace à la fois intime et étriqué, l’histoire d’une oppression subie, d’une violence morale ressentie, et d’une puissance intérieure, restée trop intérieure… Le mouvement, parcouru sans cesse de courants contradictoires, évolue avec les notes de Ligeti, s’accélère, chute, se bloque, va vers un état de crispation et d’essoufflement, voire de folie.
En lisant Fernando Pessoa « Je n’ai que de l’air autour de moi. Je me sens tellement isolé que je sens jusqu’à l’espace qui me sépare de mon costume. » L’infime infinité se tend.
Point de départ

« À cause d’une blessure au genou au mois d’octobre, je n’ai pas eu d’autre choix que d’entamer mon solo sans utiliser mon corps. J’ai donc d’abord beaucoup écrit et dessiné. Ce qui finalement est une étape intéressante je trouve. Puis, une fois en état de danser, j’ai pu improviser, puis composer. Parfois, discuter, cela suffit pour faire avancer un solo. »

 

« Je suis beaucoup dans un travail de jeu avec le sol : comment utiliser le sol comme ancrage, comme vecteur d’un flux ? »

Biographie

Formée depuis très jeune en jazz, puis classique et contemporain. Sa formation se poursuit au CRR de Nantes en cycle spécialisé où elle obtient le diplôme d’étude chorégraphique contemporain en 2014 ainsi que l’EAT Jazz en candidat libre, suivi du Bac économique et social mention AB en 2015. Son parcours est jalonné de diverses expériences : concours nationaux, nombreux stages. Elle danse pour différents chorégraphes dans des démarches de création et de spectacles (Aubrey Lynch à New-York, la Cie Force Jazz en Vendée, la Cie NGC 25 d’Hervé Maigret à Nantes).

Répétitions en studio

« Oppression, dépression, violence, puissance, flux, contre-flux, épuisement, apaisement… j’essaie de créer une danse fluide et mouvante des contradictions et des obstacles, et donc de détourner le mouvement. »

Le filage en studio de création
Les autres projets