Un orgue à flacons et une madone : deux machines interactives et sonores parmi les dix imaginées par Yann Nguema du groupe EZ3kiel dans le cadre du projet « Les Mécaniques poétiques ». Des sons aléatoires émis par ces objets en réponse aux mouvements et au toucher des manipulateurs, Lara Gouix propose à un musicien, Alexis Vacher (batteur / Pan D, Hot Rod 56, Noïd), d’en faire la musique de son solo.

Note d'intention
Fragment(s) poétique(s)

Au départ, il y a des sons, des images, des sensations ; celles et ceux d’une exposition : les Mécaniques Poétiques d’Ez3kiel.
Puis, la partition s’écrit… L’espace sensible de la Madone thérémin, une statue qui émet une mélodie en captant les ondes du corps de celui qui s’en approche. La création sonore qui prend racine dans les sons correspondant aux notes de la gamme chromatique emprisonnés dans l’Orgue à flacons ; des états de corps convoqués par l’univers onirique de l’exposition, par ses visuels hybrides et aqueux où se mêlent d’étranges créatures.
Les relations entre les différents éléments émergent ainsi instinctivement. Une matière sonore et corporelle s’invente pour ensuite se déconstruire. Les percussions viennent ponctuer et donner du relief à l’aspect répétitif de la musique avec des sons diffus et aléatoires. Le spectateur entre dans un espace sensible où le temps se modifie tout en se répétant. Les fragments sonores, spatiaux, gestuels se transforment, se répètent, donnant une sensation de boucle temporelle.

Point de départ

« À partir de l’exposition, je cherche à prélever un univers, une ambiance, des sensations, à découvrir les machines et ce qu’elles génèrent sur le corps. Déterminer une trame, un système, à partir de ces différents éléments, en choisissant ce qui relie l’espace, le corps et le son, pour créer un ensemble, comme un seul et même mécanisme. »

Biographie

Lara obtient son EAT en danse jazz en 2012 après avoir suivi une formation des arts du Music-Hall à l’INM du Mans. Elle suit une formation au Pont supérieur des Pays de la Loire-Bretagne, pour obtenir en 2013 l’EAT en danse contemporaine puis, en 2015, le DE de professeur de danse contemporaine.

Répétitions en studio

« Improvisations dirigées : recherche de différents états de corps, de sensations convoquées lors de l’exposition, travail sur la mécanique du corps, les engrenages…
Une fois la matière trouvée et écrite : la plonger dans une contrainte spatiale, modifier sa musicalité, son rythme, en garder parfois seulement les directions, les formes, les sensations… »

Le filage en studio de création
Les autres projets