La figure du Titan

« Dans la danse s’extériorisent les forces de la nature dont l’essence et le savoir-faire ne deviendront vivants que par leur mise en mouvement. Ces forces sont mal représentées par des mots. Mais les épopées mythiques ont créé des représentations de dieux et d’êtres surhumains qui sont des personnifications de ces forces. Parmi celles-ci il y a le titan. En soi la puissance de tout un groupe de créatures vivantes relève de l’esprit d’une forte unité. Le titan est le génie de l’exaltation qui inspire une communauté. Le titan est l’esprit commun, la culture, il régule la vie et la culture. Le titan construit et mélange, le titan est à la fois soumis et enragé. Le titan est une apparition de la nature qui s’extériorise dans le rythme du groupe. »

Ainsi Laban présente-t-il la figure du Titan dans le programme de la pièce en 1928, « Titan » une œuvre de mouvement, un manifeste (traduction en français par Jacqueline Challet-Haas sur le site du CND)

Fils de la terre (Gaïa) et du ciel (Ouranos), les Titans et les Titanides sont des géants, considérés comme les premières divinités du panthéon grec.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *