Écrire le mouvement

Objectif : Réfléchir à l’écriture de la danse qui est une façon de garder en mémoire sa chorégraphie

Pourquoi écrire ?

– pour mémoriser et se souvenir de sa propre partition

– pour se repérer dans l’espace

– pour se repérer dans le temps

– pour représenter les corps

– pour décrire et analyser

Pour cela, réfléchir au recueil de ces écrits (carnets de danse, individuels ou collectifs qui seront reliés aux œuvres et garderont la trace du parcours de danse de l’élève)

Situation n°1-But : Interpréter un fragment d’écrit afin de créer sa propre phrase dansée

Faire lire aux enfants des écrits d’artistes, c’est rapprocher leur propre expérience de celle des danseurs et des chorégraphes et c’est, en retour, les amener à écrire eux-mêmes.

A l’image de la partition du musicien, cette écriture codifiée est une façon de garder en mémoire sa chorégraphie.

Consigne :

Essayez d’imaginer quels sont les mouvements qui ont été écrits sur cet extrait de partition. Proposez individuellement une traduction dansée de cette phrase.

Variable :

Appropriation et réécriture de cette même phrase.

C2

C3

C3

Situation n°2-But : Créer une phrase chorégraphique et la noter par écrit

Permettre aux élèves de fixer les différentes variables du geste dansé : l’espace (lieux, déplacements, orientation, graphisme…), l’énergie (tension, accent, …), le temps (rapide, accéléré…), les relations entre danseurs…

L’analyse de ces matériaux peut être explorée de manière concrète par l’élève pour garder trace de sa danse.

Consigne :

Inventez une petite chorégraphie individuelle à partir de contraintes données (par exemple : une position immobile de départ + une autre de fin, trois ou quatre mouvements : déplacements, saut, descente au sol, geste avec une partie du corps + regard…)

Notez sa danse, se l’approprier librement et la réécrire.

Variables :

– le nombre de contraintes données

– la relation à l’autre (duo/ trio ou par groupes de 4/5)

– le temps : rapide/lent

– l’énergie : fluide/saccadé

Situation n°3-But : Reproduire le mouvement à partir d’une phrase dansée par un autre (binômes)

Mettre l’élève en situation de spectateur attentif pour qu’il repère les effets produits par la danse d’un autre. Etre attentif à la production d’autrui permet un effet de distanciation. En retour, les remarques et ressentis des élèves spectateurs retentissent sur leur propre danse créant un aller-retour dynamique entre le rôle d’interprète et celui de récepteur.

Possibilité de faire le lien avec les croquis de parcours réalisés par Laban.

Consigne :

En regardant le danseur et sans le quitter des yeux, tracez le mouvement du solo sur une feuille de papier.

Répétez l’exercice plusieurs fois (le danseur est capable de reprendre sa phrase à l’identique).

Alternez les rôles.

Variables :

– regarder le support ponctuellement pendant la danse

– la taille et le format du support (papier, carton, feuille A3 ou affiche)

– le scripteur (crayon bois, feutres fins ou larges, pinceaux)

– l’utilisation de la couleur

Situation n°4-But : Utiliser la boîte à outils de la classe pour coder et décoder (cartes actions)

Permettre à l’élève de s’approprier l’espace de danse et de se repérer dans les fondamentaux en transférant un scénario de la danse au plan (coder avec des cartes actions et des personnages de maquette type Playmobil®) ou inversement (danser une phrase à partir du codage).

Voir proposition de cartes dans la boîte à outils imaginée par Christine Caradec en pj.

Consigne :

1- A partir des symboles retenus par la classe (cartes actions), créer sa phrase chorégraphique et la noter en plaçant les cartes sous forme de chemin de danse sur le plan de l’espace scénique en respectant les contraintes de 4 trajets.

2- Choisir son personnage Playmobil® et présenter sa danse sur la maquette de l’espace scénique.

Variables :

– le nombre de trajets

– le nombre des cartes actions, leur complexité

– par deux : l’un dispose des cartes au sol, l’autre danse

– choisir ses cartes ou les tirer au sort

 

Une boîte à outils sur la notation Laban

Une boîte à outil imaginée par Christine Caradec à partir de la notation Laban : il s’agit de proposer à des enfants, des adolescents, des adultes et toutes personnes souhaitant
entrer dans la danse d’une manière ouverte et pourtant analytique, un outil qui permet d’avoir un cadre à la fois clair et défini et qui laisse un grand espace de liberté pour l’improvisation et la composition.

Télécharger le pdf 1 : Notice et exemple Boîte à outils Laban

Télécharger le pdf 2 : boîte à outils Laban sans notes