Aurélien Richard

Aurélien Richard est pianiste, compositeur et chorégraphe. Parallèlement à son activité de soliste et de chambriste, il collabore aux projets chorégraphiques de William Forsythe, Jiri Kylian, Maurice Béjart, David Wampach, Cecilia Bengolea et François Chaignaud, Mié Coquempot, Maud Le Pladec, Julia Cima ou Gaël Sesboüé.
Il écrit ses propres spectacles et performances, dont Hoketus (2009), œuvre chorégraphique et musicale, coproduite par la Fondation Cartier et le CDC de Toulouse-Midi-Pyrénées, et Noces/Quatuor (2013), remix chorégraphique des Noces de Nijinska/Stravinski, coproduit par le Centre national de la danse, le Quartz-Scène nationale de Brest, le CDC Toulouse Midi-Pyrénées et le Musée de la Danse.
Aurélien Richard questionne dans son travail les correspondances et tensions qui se nouent entre une structure chorégraphique et musicale, entre le corps d’un danseur et celui d’un musicien. Il met ainsi en lumière les possibilités de maillage entre la mémoire, la partition, la transmission, l’interprétation et le remix, avec des corps et des pensées au présent.

Liminal – Aurélien Richard


Christine Caradec

Après avoir obtenu une maîtrise de danse à la Sorbonne, un Diplôme de perfectionnement en notation Laban au CNSMDP et être lauréate du concours de Professeur d’Enseignement Artistique en danse contemporaine de la ville de Paris, son parcours sera pluriel : enseignement, créations, travail d’interprète et notation. Son chemin la conduit à l’école de voltige équestre Valérie Fratellini, au CNDC d’Angers, à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris auprès de Michel Archimbaud et dans les conservatoires de Paris. En 2011, elle chorégraphie Attention corps étrangers pour le Théâtre du Châtelet dans le cadre du festival Présence puis en mai Perform in situ à la Conciergerie.
Elle apprécie particulièrement le répertoire de la danse allemande et de l’entre deux guerres. Lors de reconstructions, elle a croisé des pièces de cet univers : extrait de La Grande Ville de Kurt Jooss, La Vague d’Albrecht Knust et des extraits de Der Titan de Rudolf Laban en collaboration avec Elisabeth Schwartz, Totengeleite de Rosalia Chladek, Sehnsucht de Karin Waehner. Elle rejoindra prochainement l’équipe du théâtre d’Osnabrück pour la recréation de Totentanz de Mary Wigman.
Soutenue par le Centre national de la danse, elle réalise les partitions en cinétographie Laban La danse libre de Malkovsky à travers la notation Laban, volume 2 en 2012, De Sehnsucht à l’écriture Laban : un trio de femmes de K. Waehner en 2013 et Actes/Mémoires/traces/Signes # notation d’extraits de Visages de Femmes de D. Dupuy en 2015.
La saison dernière, elle recrée également d’autres tableaux de Der Titan de R. Laban pour la MPAA avec un groupe inter-générationnel de 32 danseurs et devient « Fellows » du Conseil International de Cinétographie Laban. Elle collabore régulièrement avec Santiago Borja, la Lust Compagnie/Sylvain Dufour, la Cie Le Clair Obscur/Frédéric Deslias et la Fédération Française d’Escrime à l’INSEP. Depuis 2005, elle travaille avec Aurélien Richard et développe avec lui un travail de recherche sur l’utilisation de la notation Laban dans le processus de création chorégraphique. Elle est à ses côtés en tant que collaboratrice artistique, interprète, notatrice Laban et pédagogue pour Hoketus, Limen, Liminal, Noces/Quatuor, Interférences, Vertical, Revue Macabre, les Numéros Macabres, et les deux prochaines créations Titan/Worker’s Union et Dante de la Compagnie Liminal.


Vincent Delétang

Interprète de la Compagnie de Paco Dècina depuis 2008, Vincent Delétang y mène un travail centré sur l’écoute, la circulation et la fluidité du mouvement. Depuis 2010, il multiplie les collaborations avec Carolyn Carlson, il est assistant chorégraphique et interprète sur le projet Danse Windows. Vincent rejoint Camille Ollagnier sur son projet en cours Les Garçons Sauvages où il interprète le solo Elseneur. Depuis 2013, il travaille avec Christian et François Ben Aïm en dansant dans leur pièce jeune public La Forêt Ebouriffée et s’engage actuellement dans la recherche de la prochaine création de Fabrice Lambert.
Titulaire du diplôme d’état et d’un master en Culture et Communication, il développe plusieurs projets pédagogiques et de création avec des amateurs auprès de différents publics (milieu scolaire, hospitalier, associatif).


Élise Ondet

Artiste chorégraphique, Élise Ondet  se forme à la danse contemporaine à Nice, à la Folkwang Universität d’Essen ainsi qu’au CNDC d’Angers où elle obtient le  DNSPD. Elle est également titulaire du D.E en danse contemporaine et de deux licences,  l’une d’art/parcours danse obtenue à l’Université de Nice Sophia-Antipolis et d’une seconde de gestion/parcours danse obtenue  à l’université d’Angers. Son parcours l’amène à traverser diverses esthétiques et pensées de la danse, de la modern dance américaine aux chorégraphes actuels, en passant par la danse allemande.  Elle travaille avec Brigitte Asselineau, Christine Caradec, Elisabeth Schwartz, , Dominique Dupuy,  Freddy Houndekindo et Christian Bourigault.

Elle crée la compagnie d’être(s) ensemble en 2016 dont elle est la directrice artistique. Actuellement, elle est interprète de la compagnie Des chercheurs en rêves/Capucine Waïss et collabore avec la compagnie Liminal/Aurélien Richard sur des actions pédagogiques.


Les étudiants du CNDC

L’école supérieure du CNDC est une école internationale. Elle délivre le diplôme national supérieur professionnel de danseur (DNSPD) associé à une licence parcours arts du spectacle/danse, domaine sciences sociales et humaines, spécialité droit, économie, gestion, en partenariat avec l’université d’Angers.
La promotion 2015/2017 accueille 20 étudiants âgés de 18 à 23 ans au début de leur formation. Elle accueille également de janvier à juin 2016 deux étudiantes américaines, Allison Irby et Francis Rodriguez, venues de l’université d’Austin.

Maxime Aubert
Originaire de Caen, en Basse-Normandie, Maxime commence son parcours de danseur au sein de petites associations, dans lesquelles il explore plusieurs esthétiques de danse, du moderne jazz au hip-hop, ainsi que le théâtre. L’option danse du lycée Louis Liard, à Falaise, le confirme dans sa vocation, ce qui l’amène à suivre une formation de trois ans à l’Institut de formation professionnelle Rick Odums.

Yohann Baran
Après une formation en danse classique au conservatoire de Nancy, Yohann entre au Ballet du Nord – Olivier Dubois en 2013 et obtient en 2014 son examen d’aptitude technique (EAT) en danse contemporaine. En parallèle, il suit la formation de la licence danse à l’université Lille3. La même année, il remporte le prix du jury au concours Shake… shake… shake ! organisé par Olivier Dubois. En 2015, il danse un solo dans l’opéra Idomeneo de Mozart pour une création à l’opéra de Lille.

Amandine Brun
Formée au conservatoire de Grenoble, Amandine obtient le certificat d’études chorégraphiques en 2013, avant d’entrer dans le cycle d’enseignement professionnel initial (CEPI) en 2014. Elle participe à une création, Les 3 Voiles d’Europa, de Jean-Claude Gallotta, en partenariat avec l’Allemagne et la Pologne. Les élèves de CEPI des conservatoires d’Annecy, de Chambéry et de Grenoble remontent le final de Mammame de Jean-Claude Gallotta pour les dix ans de la MC2 de Grenoble.

Auranne Brunet-Manquat
Formée initialement en danse classique et danse jazz, Aurane poursuit pendant quatre ans au conservatoire d’Avignon où elle commence la danse contemporaine. Elle obtient son diplôme d’études chorégraphiques (DEC) classique en 2013 et son DEC jazz et contemporain en 2014. Elle fait aussi des claquettes pendant un an.

Pauline Dassac
Pauline pratique la danse classique, contemporaine et jazz auprès de Cynthia Saint-Marc à l’association Terpsichore à Oloron Sainte-Marie et à KibiDanse avec Crystèle Barbier. Elle participe régulièrement à des stages, concours régionaux et nationaux et master class en France. Elle entre au Jeune Ballet d’Aquitaine en 2014 et obtient son EAT en danse contemporaine l’année suivante.

Julien Derradj
Formé au conservatoire Georges Guillot à Thiers, Julien obtient le certificat d’études chorégraphiques mention bien en contemporain. Il étudie au centre de formation Au Fait à Lyon où il réussit l’EAT en danse contemporaine et jazz. Il participe régulièrement à des workshop et master class en France et des créations au sein du centre culturel du château de la Porte (CCCP), direction Peggy Rodriguez.

Nolwenn Ferry
Après avoir obtenu le DEC en danse contemporaine au conservatoire de Metz, Nolwenn entre à l’école du Ballet du Nord à Lille dirigé par Olivier Dubois pour préparer le diplôme d’État (DE) de professeur de danse option contemporain. En même temps, elle intègre le Junior Ballet du conservatoire de Lille où elle participera au projet Tragédie Extended d’Olivier Dubois. Elle suit parallèlement une licence danse à la faculté de Lille 3 et gagne le premier prix au concours Shake… shake… shake !  organisé par les Ballets du Nord.

Lara Gouix
Lara obtient son EAT en danse jazz en 2012 après avoir suivi une formation des arts du Music-Hall à l’INM du Mans. Elle suit une formation au Pont supérieur des Pays de la Loire-Bretagne, pour obtenir en 2013 l’EAT en danse contemporaine puis, en 2015, le DE de professeur de danse contemporaine.

Allison Irby
Allison est née et a grandi à Denver, Colorado, où elle a commencé à danser à l’âge de trois ans. Elle explore tout d’abord le mouvement par l’improvisation libre puis se forme techniquement en classique et en contemporain. Elle étudie la danse au Hillsong College à Sydney. De retour aux États-Unis, Allison devient membre du Collin Dance Ensemble à Plano, Texas. Elle poursuit des études en beaux-arts à Austin.

Agata Jarosova
Agata commence la danse classique à l’Académie préparatoire du Théâtre national de Prague. Elle rejoint à l’âge de onze ans le conservatoire de Madrid (Comandante Fortea) en danse classique. En 2011, elle étudie une année au conservatoire de Prague. Elle s’oriente ensuite vers la danse contemporaine au conservatoire de Boulogne-Billancourt où obtient son DEC.

Alice Lada
Après avoir été formée en danse moderne et jazz avec Marion Ruiz à Chartres, Alice obtient son EAT en 2013 puis étudie pendant deux ans la technique Matt Mattox à l’école Espace Pléiade de Paris, notamment avec Raza et Ahmed Hammadi. Elle obtient en 2015 son DE de professeur de danse jazz.

Juan Landazuri Caicedo
Formé à l’Académie supérieure d’arts de Bogotá (ASAB), en Colombie, Juan reçoit en 2014 le prix de danse, tradition et projection folklorique colombienne. Il danse dans l’opéra colombo-français Le Mythe d’Orphée dirigé par MapaTeatro et l’ensemble l’Arpeggiata.

Théo Le Bruman
Théo se forme à l’école de danse Mylene Riou à Châteauroux en danse contemporaine et au conservatoire de Châteauroux en danse classique et modern jazz. Il obtient le certificat d’études chorégraphiques en modern jazz en 2012. Il étudie également le théâtre dans le cadre du lycée de 2012 à 2015.

Charlotte Louvel
Charlotte se forme en danse jazz et classique chez Géraldine Carel, à l’Isle-sur-la-Sorgue, dans le Vaucluse (2004-2013). Ayant découvert la danse hip-hop avec Alexandre Lesouef, elle intègre la formation hip-hop au conservatoire d’Avignon (2014-2015) et est actuellement titulaire des EAT en danses jazz et contemporaine. En passant par la capoeira, les claquettes, le flamenco, les percussions corporelles, la danse orientale et africaine, elle participe à de nombreux stages et expériences scéniques, dans des démarches de création et d’improvisation (concours chorégraphiques, spectacles scéniques et de rue..).

Kevin Martial
Sa passion et sa volonté le poussent à apprendre la danse en autodidacte. Il intègre durant trois ans une compagnie de danse amateur ainsi que des écoles notamment l’école Severac à Montluçon. En 2014, il reçoit le premier prix national au concours de la CND. Il est diplômé d’une licence en administration et gestion des entreprises culturelles.

José Meireles
Formé en interprétation de danse contemporaine à l’école professionnelle du Balleteatro de  Porto (2012/2015) au Portugal, José travaille notamment avec Emmanuelle Huynh, Marco da Silva Ferreira, Flávio Rodrigues et Victor Hugo Pontes comme stagiaire.

Victoria Pignato
Formée au Millenium Dance Centre à Cagnes-sur-Mer, dirigé par Bruno Caprioli et Brigitte Cantrelle, Victoria obtient l’EAT en danse jazz en avril 2013. Elle travaille lors de sa formation avec plusieurs chorégraphes. Elle participe de même à beaucoup de stages et de master class. Elle est diplômée en diététique.

Francis Rodriguez
Francis a découvert différents styles de danse dès son jeune âge dans les studios de South Texas et dans des stages à travers tous les États-Unis. Elle étudie les beaux-arts à l’université d’Austin au Texas où elle est impliquée dans de nombreux projets chorégraphiques.

Pauline Sonnic
Formée en jazz, contemporain, classique à Lorient, Pauline poursuit sa formation au conservatoire de Nantes en dominante contemporain où elle continue le classique et le jazz. Elle a obtenu l’EAT en danse contemporaine en 2013. Elle reçoit une médaille d’argent au concours international de danse de Biarritz.

Jeanne Stuart
Jeanne est formée au conservatoire d’Avignon en contemporain, modern jazz et classique, de 2010 à 2013. Elle intègre ensuite la formation de Kilina Crémona en technique Cunningham pendant deux années à Lyon.

Anaïs Vignon
Formée tout d’abord en jazz, puis au conservatoire de Nantes durant trois années en contemporain, Anaïs obtient le DEC option danse contemporaine et jazz en candidat libre en 2014. Elle réussit le BAC Économique et social mention assez bien l’année suivante.

Jiaqi Wu
Après une formation dans un lycée d’art en danse classique de 2006 à 2013 en Chine, Jiaqi continue la danse au conservatoire de Chalon-sur-Saône. Elle obtient le DEC en danse contemporaine en juin 2015.

 

EAT, examen d’aptitude technique
DEC, diplôme d’études chorégraphiques
DE, diplôme d’Etat